En passant

reconstitution de la villa de Gilly sur Isère

Les témoignages de vie religieuse et d’organisation de culte pré-chrétien sont peu nombreux, mais attestés.

Isis déesse mère allaitant Horus

L’origine du hameau de PARIZET est antérieure  au CHRISTIANISME. Des témoignages, tels que médailles Gallo-Romaines, poteries, tuiles romaines, dites sarrasines et surtout un autel antique avec une inscription gravée, retrouvée au 17e siècle, portant les mentions suivante (source bibliothèque de Grenoble, traduction Guy Allard) :

        ISIDI MATRI

                                         SEX- CLAUDIUS VALERIANUS

                                        ARAM CUM SUIS ORNAMENTIS

                                                   UT VOVERAT D-D

Cet autel, avec ses ornements a été dédié en ce lieu par SEXTUS CLAUDIUS VALERIANUS à la déesse égyptienne Isis-mère. Par ses fonctions secondaires  cette grande déesse assure la protection de la santé et  celle de la nature, commande les animaux (Isis est représentée avec un serpent), elle est aussi la patronne des fleuves. Pourquoi PARIZET, ce rocher dominant le furieux cours du DRAC qui a si souvent dévasté la contrée n’aurait-il pas adoré ISIS ?

ISIS déesse, mère d’Horus dans la mytologie Egyptienne, trouve son origine  dans des  anciens cultes orientaux, importés par la vallée du Nil, dés la période néolithique. Lire la suite

période Gallo-Romaine : Vie Politique et religieuse

Les châteaux de la Renaissance à Seyssinet.

Copie d’une gravure allégorique du XVI e siècle, illustrant la fuite des animaux “venimeux” autour de la Tour Sans Venin.

ruines du château de Parizet

Dessin allégorique du XVI° siècle

Le château féodal de PARIZET, dont la construction  a duré près de 150 ans, jusqu’au XIII ° siècle, est quasiment abandonné  après la mort de Madame Philippe de Parizet, épouse de François du Vernet, la dernière du nom des Parizet. Les seigneurs du DAUPHIN, principaux héritiers du vieux domaine  séjournèrent peut être épisodiquement dans le château, jusqu’au milieu du XIV° siècle, mais celui-ci faute   d’entretien, devient rapidement inhabitable. Les historiens qui ont parlé du château, font état de l’existence de la tour, les murs du donjon, jusqu’en 1672, mais au début du XVIII° siècle, il est qualifié de « vieux fort ruiné « . Lire la suite